Lettre aux postulants à l'achat de l'eau de Thessalonique

La lettre ci-dessous (rédigée avec le mouvement de Thessalonique) a été envoyée aux investisseurs et entreprises qui souhaitent prendre part à la privatisation de la société des eaux de Thessalonique. Nous leur demandons de retirer leur offre puisqu'ils ne sont pas souhaités à Thessalonique. C'est un moyen simple et concret de soutenir les syndicats, les collectivités locales et le mouvement social en Grèce.

Nous ne voulons pas de vous à Thessalonique.

Merci de retirer votre offre d’achat.

Lire la suite...

Veolia va quitter Berlin - Enfin!

Selon une information publiée par le gouvernement de Berlin il y a seulement quelques jours, l'entreprise française Veolia a annoncé qu'elle était prête à renoncer à sa part de 25% dans la société des Eaux de Berlin et à la revendre au secteur public. Cela signifierait la remunicipalisation complète des Eaux de Berlin, puisque Veolia est le seul actionnaire privé depuis octobre dernier. L'annonce est une surprise, car jusqu'à maintenant Veolia avait déclaré à plusieurs reprises son intention de s'en tenir à son rôle dans l'entreprise ou au moins de conserver une participation minimum.

Il y a actuellement des discussions entre le Sénat de Berlin et Veolia sur les modalités de la vente qui ne sont pas encore connues du public.

Lire la suite...

L’accord commercial entre l’UE et le Canada menace les interdictions de la fracturation hydraulique

Amsterdam/Bruxelles/Ottawa, le 6 mai. – L’Accord Économique et Commercial Global (AECG) en cours de négociations entre l’Union Européenne (UE) et le Canada accorderait aux compagnies énergétiques des possibilités étendues pour venir défier les régulations et interdictions de développement du gaz de schiste (par la fracturation hydraulique, dommageable pour l’environnement) démontre un nouveau rapport du Corporate Europe Observatory, Conseil des Canadiens et Transnational Institute.

Tandis que les négociateurs canadiens visitent Bruxelles cette semaine afin d’accélérer la conclusion des négociations de l’AECG, « Le droit de dire non » met en garde contre les clauses de protections des investissements proposées dans l’accord, qui viendrait mettre en péril la capacité des gouvernements à réglementer ou interdire la fracturation hydraulique.

Lire la suite...

La Commission européenne force les pays touchés par la crise à privatiser l’eau

Bruxelles – La Commission européenne promeut délibérément la privatisation des services de l’eau comme l’une des conditions imposées dans le cadre des plans de sauvetage, a-t-elle reconnu dans une lettre adressée aux groupes de la société civile [1]. La direction du commissaire européen Olli Rehn a répondu aux questions posées dans une lettre ouverte, écrite par des organisations de la société civile [2], concernant le rôle joué par la Commission quant à l’obligation de privatisation imposée par la Troïka à la Grèce, au Portugal et dans d'autres pays. Aujourd'hui, dans une deuxième lettre au commissaire Rehn, les organisations exigent qu'il « s'abstienne dorénavant de toute pression imposant des conditions de privatisation de l'eau ».

Lire la suite...

Lettre à Merkel contre la privatisation de l'eau



La crise européenne va être aggravée par la privatisation des services publics.

Madame la Chancelière,

Nous qui soutenons le projet commun d’une Europe unie, regardons avec beaucoup d’inquiétude la crise de l’euro et les mesures d’austérité qui sont imposées par l’UE, la BCE et le FMI à des pays comme la Grèce. En particulier, la privatisation imposée de biens public, parmi lesquels les services d’eau, ne sont pas favorables au redressement de l’économie grecque et conduiront au mieux à une diminution de la dette pour une courte durée. On vend des composantes essentielles du service public qui, à juste titre, bénéficient d’un statut privilégié tant dans notre constitution que dans plusieurs traités européens. Le gouvernement fédéral a rappelé le statut privilégié des services d’eau allemands, ce qui est à l’opposé des tentatives répétées de la Commission Européenne en faveur de la libéralisation et de la privatisation.

Lire la suite...

Pétition déposée devant le parlement européen contre les bassines pour irriguer le maïs dans le Marais Poitevin

 

Réserves de substitution pour l’irrigation agricole, une nouvelle menace pour le Marais Poitevin et une violation grave et récurrente du droit européen

Considérant les directives européennes suivantes, et leurs transcriptions en droit français,

  • Directive n°91/676/CEE du 12/12/91 ayant pour objectif de réduire la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole, ou Directive Nitrates,
  • Directive n°92/43/CEE du 21/05/92 modifiée concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages, ou Directive Habitats,
  • Directive 2000/60/CE du Parlement européen et du Conseil établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l’eau, ou Directive cadre sur l’Eau - DCE 2000,
  • Directive 2004/35/CE du Parlement européen et du Conseil du 21 avril 2004 sur la responsabilité environnementale en ce qui concerne la prévention et la réparation des dommages environnementaux, ou Directive Dommages Environnementaux,
  • Directive n°2006/118/CE du 12/12/06 sur la protection des eaux souterraines contre la pollution et la détérioration qualitative, ou Directive Eaux Souterraines,
  • Directive n°2008/56 CE du 17/06/08 établissant un cadre d’action communautaire dans le domaine de la politique pour le milieu marin (directive-cadre « stratégie pour le milieu marin »,
  • Directive 2009/147/CE du 30 novembre 2009 prise par l’Union européenne afin de promouvoir la protection et la gestion des populations d'espèces d’oiseaux sauvages du territoire européen, ou Directive Oiseaux,
  • Directive 2020/2184 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2020 relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine, ou Directive de Qualité de l’Eau Potable

Lire la suite...