L’eau doit rester un bien commun

Le 14 novembre la Commission européenne a approuvé le « Plan d’action pour la sauvegarde des ressources en eau de l’Europe » (Blueprint to Safeguard Europe’s Water Resources). Il s’agit du document politique européen le plus important en matière d’eau depuis la Directive Cadre Européenne sur l’eau de l’an 2000. Le « Plan » porte sur le bon état écologique des eaux, la gestion « rationnelle » (économique et financière) de l’eau, la vulnérabilité de l’Europe face aux inondations et aux sécheresses, la promotion de l’innovation technologique…

Lire la suite...

Ouverture de l'European Water Assembly

Introduction par Pedro Arrojo Agudo, Prof. Emérite du département d'Analyse Economique – Université de Saragosse.

LE CONTEXTE DE CRISE GLOBALE DE L'EAU

Nous affrontons une Crise Globale de l'Eau dans la Planète Eau, la Planète Bleue, produite par la convergence de 3 grandes failles critiques:

  • La crise de non durabilité de nos écosystèmes aquatiques
  • La crise d’inégalité et de pauvreté
  • La crise de gouvernance des services d'eau face aux pressions de privatisation

Une Crise Globale de l'Eau dans le contexte de dégradation morale du système capitaliste dans cette phase néo-libérale caractérisée par la dictature du pouvoir financier.

Lire la suite...

L'eau en Slovaquie

Le gouvernement de la République Slovaque a adopté le Programme de Revitalisation des Paysages et de Gestion Intégrée des Bassins Versants à la session du 27 octobre 2010. Il reconnaît qu'en raison des méthodes (pas seulement) de culture agricole dans notre territoire, la capacité des terres à retenir l'eau a été substantiellement affaiblie. Le Programme est basé sur les principes, règles et conditions visant à assurer la prévention des inondations soudaines et des risques de sécheresse ainsi que la gestion intégrée des bassins versants.

L'outil principal du Programme de Revitalisation des Paysages consiste en l'amélioration de la rétention d'eau de pluie. Il fixe un objectif de restauration de la capacité de rétention d'eau par les terres à au moins 250 millions de m3 dans les parties du territoire endommagées. Les coûts ou les aides financières de fonds publics ont été fixés à 4 € par mètre cube de capacité de rétention par un élément, une mesure ou un système.

Lire la suite...

Renégociation de contrat à la Berliner Wasserbetriebe

Communiqué du Berliner Wassertisch.

Le 13 février 2011, un référendum d´initiative populaire ("Unser Wasser" = l´eau nous appartient) a été gagné par 666.235 Berlinoises et Berlinois. Il exigeait la divulgation des contrats de vente, secrets jusque là, de 49,90% de l’eau de Berlin. Cette victoire va provoquer le retrait de RWE et Veolia de la "Berliner Wasserbetriebe" (BWB, la société des eaux de Berlin).

Lire la suite...

Renouvellement de la gestion privée à Marseille

La majorité des élus du Conseil de la Communauté Urbaine de Marseille Métropole (MPM) a voté en juillet 2011 le principe du renouvellement des délégations de service public (DSP) pour la gestion de l’eau et de l’assainissement pour les 18 communes de son territoire. Ces DSP sont opérées jusqu’à fin 2013 par la SEM, filiale de Veolia pour l’eau, et la SERAM, filiale de GDF-SUEZ pour l’assainissement.

Lire la suite...

La Cour Constitutionnelle Italienne bloque la privatisation de l'eau

Grande victoire pour les mouvements, la Cour Constitutionnelle bloque la privatisation de l'eau et des services publics locaux.

Aujourd'hui, 20 Juillet, la Cour Constitutionnelle a redonné la parole aux citoyens Italiens et à la démocratie dans notre pays.

Elle l'a fait en déclarant inconstitutionnel, et par conséquent inadmissible, l'article 4 du décret de loi 138 du 13 Août 2011, par lequel le gouvernement Berlusconi avait piétiné le résultat du référendum et ré-introduit la privatisation des services publics locaux. Cette décision bloque aussi tous les amendements successifs, notamment ceux du gouvernement Monti.

Lire la suite...