L'avenir de l'eau publique à Terrassa commence aujourd'hui avec l'effort et la participation de tous

Traduction en français du communiqué de la Taula de l’Aigua de Terrassa concernant la création de la société "TAIGUA-EPEL", chargée de la gestion publique du service d'approvisionnement en eau potable pour les citoyens de Terrassa. Le 10 décembre 2018 est un moment historique pour la ville et une date à retenir. 

Avec l’effort et la participation de tou(te)s, le futur de l’eau publique commence aujourd’hui.

La remunicipalisation de l’eau est le résultat d’un long et intense processus qui a eu pour moteur principal la participation citoyenne. Pose d'une première pierre avec les signataires du "Pacte pour la gestion publique de l'eau à Terrassa", avec 8 000 signatures de citoyens, grâce au travail effectué par le biais d'entités et de collectifs de citoyens rassemblés dans le cadre du Consell d'Entitats de Accion Citoyen et du Parlamento Ciudadano de Terrassa. En tant que Taula de l’Aigua de Terrassa, nous ne pouvons que commencer ce communiqué en remerciant cet ensemble d’entités et de collectifs, plus particulièrement l’AFPT et les Associations de Veïns, l’Observatori Ciutadà Municipal, le PAH-APE et l’Espai Drets, et aussi le XES et les collectifs Iaïoflautes et Casal de la Dona, avec la complicité de Dones d'Aigua. Un remerciement très spécial également à l’ensemble du réseau d’Aigua és Vida et à l’European Water Movement Mouvement, acteurs essentiels.

Lire la suite...

Règlement de l'Observatoire de l'Eau de Terrassa

19 juillet 2018

Traduction en français du Reglament de l'Observatori de l'aigua

Municipalité de Terrassa

Secteur du territoire et de la durabilité
Service de l'environnement

PREAMBULE

Conformément aux objectifs de service public d'approvisionnement en eau de Terrassa, figurant dans le Rapport justificatif pour la détermination du mode de gestion du service, approuvé le 22 mars 2018 par le Conseil municipal, avec la volonté politique d'améliorer la gouvernance de la ville en élargissant la participation, la collaboration et la concertation avec les citoyens et les acteurs sociaux, suite à l'initiative citoyenne qui a impulsé le processus de changement du mode de gestion du service, le présent règlement définit et réglemente un nouvel espace de participation afin d’initier une nouvelle étape et définir une nouvelle culture de la participation citoyenne dans la gestion des biens communs de la ville.

Ce nouvel espace prend le nom d'Observatoire de l'Eau de Terrassa et est conçu comme un organe participatif qui fonctionnera de manière autonome, avec son propre plan d'action et des moyens suffisantes pour être en mesure de remplir ses fonctions et d'atteindre ses objectifs, dans le respect des critères démocratiques établis par la Municipalité de Terrassa.

Lire la suite...

Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia, impliquées dans plusieurs affaires de corruption en Europe

Veolia, Suez, Aqualia et Aguas de Valencia ont été retenues par la métropole de Toulouse en octobre 2017 pour présenter leur offre en vue de l’attribution de 2 contrats de concession, celui de la production et distribution d’eau potable, et celui de l’assainissement.

Or, ces 4 sociétés privées sont impliquées dans plusieurs affaires de corruption pour l’attribution de marchés publics et de contrats de concession en Europe.

Lire la suite...

Communiqué des Associations Guadeloupéennes de Défense des Usagers de l'Eau à l'occasion de la visite de M. Macron en Guadeloupe

26 septembre 2018.

Nous, Associations de Défense des Usagers de l’Eau, organisées au sein du LKP

  • DOUBOUT POU DLO AN NOU, Usagers de la Communauté des communes du Nord Grande-Terre
  • K-DLO, Usagers de Cap Exellence
  • KOMITÉ DLO NÒBASTÈ, Usagers de la Communauté des Communes du Nord Basse-Terre

Déclinons l’invitation qui nous a été faite de participer à « la séquence sur la thématique de l'eau » à l’occasion de la visite de M. Macron en Guadeloupe, sur un chantier de rénovation de canalisation par Cap Excellence à Caraque aux Abymes.

Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une opération médiatique destinée à nous bluffer une fois de plus. Ce ne sont ni la visite d’un chantier, ni la signature d’une convention vèglaj entre le Préfet, le Président du Conseil Régional et la Présidente du Conseil Départemental qui pourront masquer la grave crise que traverse le service public de l’eau potable en Guadeloupe.

Lire la suite...

Berlin devient « Blue Community » - une Journée mondiale de l'eau très particulière

Le 22 mars 2018, Journée mondiale de l'eau 2018, une décision de la Chambre des députés a fait de Berlin une « Blue Community ».

Par cette décision, le Land de Berlin s’engage à imposer dans la ville que l’approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées soient des éléments constitutifs des Droits de l’Homme, ce qui suppose de mettre partout à la disposition du public des points d’eau potable et des toilettes gratuits. Des règles supplémentaires ont permis de conférer au système d’approvisionnement en eau le statut de bien public, de protéger les cours d’eau, canaux et lacs de Berlin, d’entretenir des partenariats internationaux et de faire préférer l’eau du robinet à l’eau en bouteille.

Sur ce dernier point particulièrement, sont proposés entre autres des projets aux écoles et aux universités, ce qui explique pourquoi le Sénat dans sa décision insiste tant sur l’importance du travail pédagogique dans le domaine de l’eau. Cela va des informations sur la qualité de notre eau courante comparée à celle de nombreuses eaux en bouteille, dont les tests ont révélé des qualités moindres, en passant par la réduction de déchets plastiques jusqu’aux informations sur « l’empreinte-eau », notamment en ce qui concerne nombre de denrées alimentaires et de marchandises que nous importons des pays du Sud.

Lire la suite...