Coupures d'eau: La SAUR condamnée à 16000 euros d'amende

Après la décision du conseil constitutionnel du 29 mai 2015 qui a confirmé l’interdiction des coupures d’eau, la justice continue son chemin: la Saur vient d’être condamnée dans le dossier Arnaud Cajet à plus de 16 000 euros d’amendes pour coupure illégale d’une durée de plus de 20 mois ( cf ordonnance de jugement).

Les députés et sénateurs ont bien compris l’enjeu du droit à l’eau en France et c’est pour cela qu’ils ont laissé l’article L115-3 dans la forme originelle de la loi Brottes, sans voter les amendements proposés pour autoriser les réductions de débit.

Alors que la loi a été clarifiée par le Conseil Constitutionnel et que les tribunaux continuent de rendre des décisions en faveur des citoyens, Veolia et la Saur continuent leurs pratiques illégales. France Libertés et la Coordination eau Île-de-France ont reçu depuis le mois de juin plus de 200 témoignages de coupures ou réduction de débit.

Lire la suite...

Carte de l'Eau en Catalogne

aigua es vida

Qu'est-ce que la Carte de l'Eau en Catalogne ?

La Carte de l'Eau en Catalogne est une initiative qui a pour objet d'approcher la réalité de la gestion de l'eau et ses répercussions en Catalogne. Les données renvoyées par les différentes couches de la carte sont en constante mise à jour grâce aux données (souvent insuffisantes) que les organismes publics fournissent, ainsi que celles que nous pouvons obtenir au moyen de la collaboration citoyenne. Eau en Catalogne prétend donner une photographie instantanée de l'état actuel de la gestion de l'eau, de sa qualité, de la transparence des données et, en dernière instance, une compilation de toute l'information qui devrait être en accès public.

Lire la suite...

L'approbation du Décret sur la Redevance de l'eau serait une fraude démocratique

Communiqué de la plate-forme Aigua es vida

9 juillet 2014.

Nous demandons à toutes les forces politiques du parlement qu'elles n'accordent pas demain un chèque en blanc au gouvernement néolibéral de CiU

Demain le Parlement de Catalogne met au vote un Décret Loi sur la Redevance de l'eau dont on nous explique pour l'essentiel qu'il s'agira d'une convention entre l'Agence Catalane de l'eau (ACA) et l'Aire Métropolitaine de Barcelone (AMB) dans laquelle l'ACA cédera les revenus provenant de la redevance de l'eau à l'AMB pendant une période maximum de 30 ans; en échange il sera versé un paiement unique en compensation. Nous pouvons extraire quelques éléments de cette convention secrète :

Lire la suite...

Note sur la situation de Canal Gestion S.A.

Traduction en français d'un article de la Plateforme contre la privatisation du Canal Isabel II

La société anonyme s'endette, le service public se dégrade, tandis que les actionnaires augmentent leurs dividendes.

En juillet et août 2014, certains médias ont rapporté que la société anonyme Canal d'Isabelle II Gestion (auparavant Canal Gestion S.A.) était en train de réaliser des enquêtes pour faire appel au marché de la dette, par le biais de l’émission d'obligations, sans que soient connues les causes ni les objectifs de ce financement. Au début de septembre, 5 Días annonçait que le processus d'émission d'obligations était très avancé aussi bien pour Eaux de Barcelone (Agbar) que pour Canal Gestion. Dans le cas du Canal, la Banque de Santander, BBVA, Société Générale, Caixa Bank et la britannique HSBC avaient été contactés. Le périodique commentait l'utilisation de cette forme de financement, comme un moyen de diminuer la dépendance au financement bancaire. Une fois de plus, Canal Gestion est en train de réaliser une opération de grande envergure, qui peut avoir une incidence négative sur le futur de la société, avec une opacité totale et sans que l'Assemblée de Madrid n'en ait connaissance, ni bien sûr les citoyens.

Lire la suite...

Solidarité avec les militants de Thessalonique

Nos amis grecs et les militants de Thessalonique ont besoin de notre aide et de notre solidarité pour que l’eau reste dans les mains du public !

À Thessalonique une lutte contre la privatisation de l'eau est en cours. EYATH, la société publique d’eau et d'assainissement de Thessalonique, va être vendue dans le cadre du programme d'austérité de la Troïka (Commission Européenne, Banque Centrale Européenne et FMI).

Le projet de privatisation des services d'eau a soulevé une large résistance à Thessalonique. Dans le but de donner la parole aux citoyens, une assemblée générale du collectif SOS te nero (Sauvons notre eau) a décidé d'organiser un référendum populaire sur la privatisation de l'eau, qui se tiendra le dimanche 18 mai 2014, en même temps que le premier tour des élections locales.

"Ce référendum a un caractère populaire, et découle essentiellement de la volonté des citoyens de faire connaître leur opinion sur la gestion future des services publics de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement". (Association régionale des municipalités de Macédoine centrale, décision unanime du Conseil concernant le référendum local sur la privatisation de EYATH, 14 Mars 2014)

Le référendum est non contraignant, mais il est prévu que les investisseurs respectent le résultat du référendum s’il dit qu'ils ne sont pas les bienvenus.

Lire la suite...