Plus de 100 organisations dénoncent les manigances du gouvernement espagnol concernant la gestion de l'Eau : transferts inter-bassins, centralisation et privatisation

  • Le Parti Populaire[1] (PP), change en catimini les règles du jeu dans le domaine de l'eau, sans débat ni participation publique.
  • Le PP modifie le Plan Hydrologique National à travers le projet d'amendement de la Loi d'Évaluation Environnementale, qui peut être approuvé en une semaine.
  • Les changements ainsi réalisés permettraient par exemple d'autoriser un transfert inter-bassins depuis l'Ebre sans aucune modification législative additionnelle.

Lire la suite...

L'eau à Aprilia: Faits et méfaits

Faits et Méfaits
L’eau à Aprilia: les cours et recours d’une histoire sans fin

Dans la petite ville prospère d’Aprilia appartenant au district ATO4, au sud du Latium, la privatisation de l’eau et des services hydriques a conduit la population locale à l’exaspération quand elle a constaté que des augmentations allant de 50% à 330% avaient été appliquées sans préavis sur leurs factures d’eau. La réaction a été immédiate: constitution d’un comité pour défendre le bien le plus précieux sur terre et définition d’une stratégie pour s’opposer à cette forme de pillage. Une rude bataille en découla et qui, au gré des bonnes et mauvaises nouvelles, n’est pas encore finie. Mais la morale de toute cette histoire, c'est que l'unité et la participation sont les armes les plus efficaces contre toute intimidation, d'où qu'elle vienne.

Lire la suite...

On ne touche pas à ABC Napoli !

Au mois de janvier dernier, la transformation légale de ARIN spa[1] en entreprise spéciale publique[2] sous le nom de ABC Napoli[3] s’est enfin réalisée.

Après 10 ans de luttes provoquées par une résolution du 23 novembre 2004 qui autorisait le secteur privé à gérer le SII (Service Hydrique Intégré) du district territorial ATO2 situé dans le sud de l’Italie (ATO2 comprend 136 municipalités relevant des provinces de Naples et Caserta, en Campanie), le Comité napolitain, le Comité de Caserta, les comités pour l’eau publique ainsi qu’un vaste mouvement de citoyens sont d'abord parvenus à imposer l’abrogation de la résolution. Ensuite, les comités ont plusieurs fois demandé au conseil municipal de Naples de transformer la spa en entreprise spéciale publique, afin d'éliminer la poursuite du profit et d'exclure toute possibilité de vente d’actions de ARIN spa à des privés. Suite à la victoire référendaire, ce que le conseil municipal du maire Iervolino et du conseiller au bilan Realfonzo n’était pas parvenu à réaliser est devenu possible et, sous le conseil municipal actuel (maire De Magistris et conseiller Lucarelli), la transformation s’est accomplie. Naples est la première ville italienne à avoir remunicipalisé son service hydrique.

Lire la suite...

En Ombrie, des centaines d'autoréductions de la facture d'eau !

Deux ans après le référendum des 12 et 13 juin 2011, ce sont des centaines de citoyens de l'Ombrie, usagers du service de l'eau et de l'assainissement, qui autoréduisent leurs factures d'eau, déduisant l'odieuse Rémunération du Capital Investi (RCI), le profit des gestionnaires privés, qui était garanti par la loi et qui a été abrogé par le référendum. La victoire du référendum de juin 2011 a donné au Comitato Umbro Acqua Pubblica une arme supplémentaire pour lutter contre la privatisation de l'eau!

Le Comitato Umbro Acqua Pubblica est né en 2006, en appui au Comitato Tutela Rio Fergia de Boschetto[1], mobilisé contre la multinationale Rochetta Spa qui embouteille l'eau des Apennins de l'Ombrie, épuisant les nappes phréatiques, asséchant les torrents de la zone et mettant en péril les ressources qui alimentent en eau une grande partie de la région. A partir de là, la mobilisation contre la privatisation du SII[2], le service de l'eau et de l'assainissement, s’est faite de manière naturelle.

Lire la suite...

Proposition d'un nouveau modèle de gestion de l'eau à Madrid

La Plateforma contra la privatización del Canal de Isabel II a initié dans le cadre de la Campagne pour la Transparence, un débat sur le modèle de gestion du Canal impliquant les associations, les syndicats, les assemblées du 15-M, les organisations politiques et le grand public afin de convenir d'un modèle alternatif, qui puisse être défendu devant le gouvernement actuel du PP ou devant des gouvernements futurs.

Lire la suite...