16 items tagged "Allemagne"

Résultats 1 à 16 sur 16

Berlin devient « Blue Community » - une Journée mondiale de l'eau très particulière

Category: Focus par pays et ville
Créé le jeudi 5 avril 2018 07:38

Le 22 mars 2018, Journée mondiale de l'eau 2018, une décision de la Chambre des députés a fait de Berlin une « Blue Community ».

Par cette décision, le Land de Berlin s’engage à imposer dans la ville que l’approvisionnement en eau potable et le traitement des eaux usées soient des éléments constitutifs des Droits de l’Homme, ce qui suppose de mettre partout à la disposition du public des points d’eau potable et des toilettes gratuits. Des règles supplémentaires ont permis de conférer au système d’approvisionnement en eau le statut de bien public, de protéger les cours d’eau, canaux et lacs de Berlin, d’entretenir des partenariats internationaux et de faire préférer l’eau du robinet à l’eau en bouteille.

Sur ce dernier point particulièrement, sont proposés entre autres des projets aux écoles et aux universités, ce qui explique pourquoi le Sénat dans sa décision insiste tant sur l’importance du travail pédagogique dans le domaine de l’eau. Cela va des informations sur la qualité de notre eau courante comparée à celle de nombreuses eaux en bouteille, dont les tests ont révélé des qualités moindres, en passant par la réduction de déchets plastiques jusqu’aux informations sur « l’empreinte-eau », notamment en ce qui concerne nombre de denrées alimentaires et de marchandises que nous importons des pays du Sud.

Après 25 ans, la gestion de l'eau à Rostock redevient publique

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 14 mars 2018 22:08

A Rostock, la plus grande ville du Land de Mecklembourg-Poméranie occidentale, la société municipale Nordwasser GmbH reprendra à partir du 1er juillet 2018 l'approvisionnement en eau et l'évacuation des eaux usées de Rostock et de 28 communes environnantes. Cela signifie qu'après 25 ans de gestion de l'eau de Rostock par un opérateur public-privé, celle-ci retournera dans les mains des autorités locales.

La société municipale Nordwasser GmbH remplace l'opérateur privé de longue date EURAWASSER Nord GmbH.

Nordwasser GmbH a été créée au printemps 2015 après la décision de la ville hanséatique de Rostock de ne pas prolonger le contrat d'exploitation avec EURAWASSER Nord, qui expire mi-2018. La société privée EURAWASSER Nord appartient au groupe multinational REMONDIS.

Selon Christa Hecht (Allianz der Öffentlichen Wasserwirtschaft) dans le livre Eau publique, eau d'avenir, "les municipalités ont dénoncé le manque de transparence de l’opérateur privé et l’impossibilité d’influencer sa gestion. Le prix de l’eau est environ 20 % supérieur à ce qu’il en est dans d’autres villes similaires, sans que cela ne se traduise en une meilleure qualité de service".

Communiqué de presse de Nordwasser GmbH

La participation du public dans la gestion des services de l’eau en Europe : Berlin

Category: Focus par pays et ville
Créé le jeudi 10 août 2017 08:59

L’European Water Movement a demandé à des associations et collectifs, qui ont agi en faveur du retour en gestion publique de leur service local de l’eau, de décrire les mécanismes de participation du public dans la gestion du service (mécanismes mis en place, en cours de mise en place ou souhaités), et d’en analyser les forces et les faiblesses. Dans cet article, Dorothea Härlin du Berliner Wassertisch présente le cas de Berlin.

Après avoir remunicipalisé, attachons-nous à démocratiser !
Un rapport intermédiaire sur la démocratisation du service berlinois de gestion des eaux

La société de gestion des eaux de Berlin (Berliner Wasserbetriebe - BWB) est redevenue publique à 100% depuis 2014. En 1999, Veolia et RWE en avaient racheté 24,9 % chacun dans le cadre du fameux modèle PPP (Partenariat-Public-Privé). Cet accord PPP, scandaleux, était secret comme tous les accords PPP. Mais en 2011, après que le premier referendum d’initiative populaire « Unser Wasser » eut été gagné à Berlin, il a bien fallu rendre cet accord public. Cela créa au sein du personnel politique de Berlin une pression telle qu’ils rachetèrent les parts de RWE en 2012 et celles de Veolia en 2013. C’est ainsi que la BWB est remunicipalisée depuis 2014. 

Comment l'approvisionnement en eau serait affecté en Allemagne par CETA, TTIP, TiSA

Category: Focus par pays et ville
Créé le jeudi 4 août 2016 21:41

Traduction par l'European Water Movement du résumé d'une étude par le stadtwerke de Karlsruhe

Note: ce résumé concerne les impacts potentiels des accords sur le commerce et les investissements en préparation à l’UE, soit l’Accord économique et commercial global (plus connu sous l’acronyme anglais CETA), le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (plus connu sous l’acronyme anglais TTIP) et l’Accord sur le commerce des services (plus connu sous l’acronyme anglais TiSA) sur les services publics d’approvisionnement en eau. Il présente les résultats d’une étude sur les dispositions prises dans ces accords pour l’approvisionnement en eau, l'assainissement et l'élimination des eaux usées. L’étude est basée sur des documents officiels publiés par la Commission européenne, de même que sur une enquête approfondie menée en continu depuis 2013. L’étude est complétée par cinq pages sur les éléments techniques de base avec des aides pour la lecture des textes et des annexes des accords. Pendant l’étude, des échanges étroits et permanents ont eu lieu avec des experts académiques et institutionnels, dont le BDEW, Association allemande des industries de l’énergie et de l’eau. Notre résumé se focalise entièrement sur l’approvisionnement en eau, laissant de côté l'assainissement et l’élimination des eaux usées. On trouve l’explication des termes techniques dans l’étude, qui du fait de sa longueur n’est disponible qu’en allemand sur le site web du stadtwerke de Karlsruhe. Ce qui suit représente le point de vue du stadtwerke et des erreurs ne peuvent pas être exclues. Le but du résumé est de contribuer à un débat objectif et d’améliorer la compréhension des accords en matière d’approvisionnement en eau. Pour ce qui est de l’accord TiSA, aucune conclusion ne peut être tirée, aucune information n’étant actuellement disponible. L’utilisation à des fins non commerciales de ce résumé est autorisée pour autant que la source soit citée et une copie envoyée au stadtwerke de Karlsruhe.

Les expériences de "Eau de Paris"

Category: Nouvelles diverses
Créé le vendredi 9 mai 2014 21:45

Sous le titre « Expériences pour Berlin du service parisien de l'eau remunicipalisé » se sont tenues à Berlin les 23 et 24 avril deux journées de réunions publiques, de rapports et de débats en présence d'Anne Le Strat. L'ancienne adjointe au maire de Paris et présidente de la régie publique « Eau de Paris », instigatrice de la participation de la population parisienne, était venue à Berlin à l'invitation de la Table berlinoise de l'eau (Berliner Wassertisch) et du Conseil berlinois de l'eau (Berliner Wasserrat). - Droit à l'information illimité pour la population et utilisation de l'argent des usagers de l'eau exclusivement pour le service public de l'eau -, telles sont les caractéristiques essentielles de la régie publique « Eau de Paris », qui serviront pour la réforme des entreprises de l'eau de Berlin. 

En janvier 2010, après 25 ans de gestion privée de l'eau, la capitale française reprenait possession du service d'approvisionnement en eau, les concessions aux délégataires privés Suez et Veolia n'ayant pas été reconduites. Avec « Eau de Paris », c'est une régie publique qui est fondée. Cela a exigé, sur le plan juridique, un gros travail relatif à l'organisation institutionnelle, dont la forme a dû être approuvée après concertation avec les employés et les syndicats. Anne Le Strat, qui avait pris une part prépondérante dans la restructuration du service remunicipalisé, a créé une commission de participation, l'« observatoire parisien de l'eau », qui est ouvert à tous les citoyens parisiens intéressés et dispose d'un droit de regard illimité sur toutes les données et tous les dossiers concernant le service parisien de l'eau.

Berliner Wassertisch: les principales étapes

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 12 mars 2014 15:21

En 1999, L’Etat fédéré de Berlin est confronté au même problème financier que beaucoup d’autres villes et régions d’Europe. Il a des dettes d’environ 34,8 milliards d’euros. L’administration de Berlin a seulement une solution à ce problème: Berlin doit économiser de l’argent et privatiser les services publics. Le Traité de Maastricht est cité comme justification à ce choix politique, puisqu’il exige que les Etats membres de l’UE « consolident » leurs budgets. Cette politique de privatisation, généralement connue comme PPP (Partenariat Public-Privé), est imposée contre le souhait de la population. Entre 1994 et 2007, Berlin vend environ 13,7 milliards d’euros de biens publics. Aujourd’hui, la dette de Berlin s’élève à 62 milliards d’euros. La politique d’alors se base sur le dogme « Le privé fait mieux que le public ». Et il n’y a aucune force politique de gauche exprimant le souhait des citoyens.

berlin

La démocratie directe entre en scène

Le Sénat de Berlin liquide les fonds pour l'investissement

Category: Nouvelles diverses
Créé le jeudi 27 février 2014 12:32

Compte-rendu de la séance du Conseil berlinois de l'eau du 27 février 2014

La deuxième séance de travail du Conseil berlinois de l'eau, le 27 février 2014, s'est penché particulièrement sur deux questions: est-il nécessaire d'instaurer un contrôle public des investissements pour les berliner Wasserbetriebe, et pourquoi ? En janvier 2014, à la demande de la fondation Baugewerbe, le centre de formation de la dgb Berlin-Brandenburg "Wilhelm Leuschner" a tenu à la maison de la dgb de Berlin un atelier public: « le système de canalisation de Berlin à la croisée des chemins. De quoi ont besoin nos réseaux d'eau potable et d'eaux usées ? ». Le Conseil berlinois de l'eau a reconnu la pertinence de ce travail et en a fait le thème de sa deuxième réunion.

Présentés à cette occasion avec le soutien de la fédération des industries du bâtiment Bauindustrieverband Berlin-Brandenburg, l'association des patrons du bâtiment Fachgemeinschaft Bau Berlin und Brandenburg et le syndicat des ouvriers du bâtiment Industriegewerkschaft Bauen Agrar Umwelt, les résultats de l'étude « Des exigences sur un système durable de l'eau potable et des eaux usées à Berlin - éléments pour le développement d'un contrôle des investissements » ont constitué le point central de la séance. Gerlinde Schermer en a présenté une synthèse. Dans la discussion qui a fait suite, les participants ont convenu qu'il était de la plus haute nécessité d'instaurer un contrôle public des investissements des berliner Wasserbetriebe remunicipalisées.

Formes juridiques de participation démocratique aux entreprises municipales

Category: Nouvelles diverses
Créé le mercredi 5 février 2014 15:28

Première séance de travail du Conseil berlinois de l'eau

Le 30 janvier 2014, lors de la première séance de travail du Conseil berlinois de l'eau, de nombreux représentants de comités d'action citoyens et d'organisations se sont informés sur les différentes formes juridiques dans lesquelles il est possible d'organiser la participation démocratique aux entreprises municipales; il s'agissait de faire avancer les débats sur la forme juridique future la plus appropriée et sur la structure d'organisation des Berliner Wasserbetriebe (entreprises berlinoises de distribution de l’eau) après remunicipalisation.

Au cours des quatorze années qui ont suivi la privatisation de 1989 - les Berliner Wasserbetriebe avaient été cédées à 49,9% aux groupes Veolia et RWE -, l'activité des Berliner Wasserbetriebe a été soumise à une maximisation des profits. Alors que le Land restait actionnaire majoritaire des Berliner Wasserbetriebe, la direction technique et commerciale était complètement aux mains du privé. Les conditions de ce « partenariat public-privé » (ppp), qui incluaient une garantie de profits pour les groupes privés, étaient secrètes; c'est sous la pression du référendum exigé par la « Berliner Wassertisch » que le Sénat finit par les rendres publiques. A l'automne 2012, le Land de Berlin rachetait la participation du groupe RWE; le rachat de celle de Veolia intervint en décembre.

Réunion de fondation du Conseil berlinois de l’eau

Category: Nouvelles diverses
Créé le mercredi 4 décembre 2013 19:32

L’ouverture rassemble un large spectre social

Le 28 novembre, ce sont plus de 40 personnes, pour la plupart représentant(e)s de comités d’action citoyens et d’organisations, qui ont ouvert les travaux du Conseil berlinois (nom provisoire) de l’eau avec le Berliner « Wassertisch » (Table berlinoise sur l’eau) au cours d’une réunion constitutive. Les premières prises de position ont été présentées entre autres par les représentants de la Table berlinoise sur l’énergie, l’alliance pour une gestion publique de l’eau (AöW), l’association allemande des utilisateurs d’espaces (VDGN), l’alliance allemande pour l’environnement et la protection de la nature (BUND), par l’Ökowerk de Berlin et le comité d’action citoyen Coopérative d’en bas. D’autres comités d’action citoyens et organisations s’associeront aux séances à venir.

Assemblée constituante du Conseil de l'eau berlinois

Category: Focus par pays et ville
Créé le dimanche 1 décembre 2013 16:05

Berlin, le 29 novembre 2013

Plus de 40 personnes, pour la plupart représentantes et représentants d´initiatives et d´organisations, ont donné hier, avec la Berliner Wassertisch, le coup d’envoi à l’Assemblée fondatrice du Conseil de l’eau berlinois (titre provisoire). Les premières prises de position ont été présentées entre autres par les représentants de la Berliner Energietisch, de l’Allianz der öffentlichen Wasserwirtschaft (AöW), du Verband Deutscher Grundstücksnutzer (VDGN), de l’Ökowerk de Berlin. D’autres initiatives et organisations s’ajouteront dans les séances à venir.

Retour de l'eau à Berlin dans les mains du public

Category: Focus par pays et ville
Créé le jeudi 12 septembre 2013 11:23

Le gouvernement de Berlin et Veolia semblent avoir finalement trouvé un accord: Pour 590 M (+54 M d'élèments divers), Berlin va racheter les parts de 24,9% de la Compagnie des Eaux de Berlin (BWB), qui étaient dans les mains de Veolia depuis 1999. Le plus grand PPP municipal en Allemagne a donc pris fin puisque RWE avait vendu ses parts (24,9%) pour 658 M en 2012.

C'est un grand succès pour les 666000 citoyens de Berlin qui ont ouvert la voie à cette remunicipalisation par un référendum en 2011, le premier jamais gagné à Berlin.

Veolia va quitter Berlin - Enfin!

Category: Communiqués de presse
Créé le jeudi 6 juin 2013 20:30

Selon une information publiée par le gouvernement de Berlin il y a seulement quelques jours, l'entreprise française Veolia a annoncé qu'elle était prête à renoncer à sa part de 25% dans la société des Eaux de Berlin et à la revendre au secteur public. Cela signifierait la remunicipalisation complète des Eaux de Berlin, puisque Veolia est le seul actionnaire privé depuis octobre dernier. L'annonce est une surprise, car jusqu'à maintenant Veolia avait déclaré à plusieurs reprises son intention de s'en tenir à son rôle dans l'entreprise ou au moins de conserver une participation minimum.

Il y a actuellement des discussions entre le Sénat de Berlin et Veolia sur les modalités de la vente qui ne sont pas encore connues du public.

Lettre à Merkel contre la privatisation de l'eau

Category: Communiqués de presse
Créé le vendredi 2 novembre 2012 17:10



La crise européenne va être aggravée par la privatisation des services publics.

Madame la Chancelière,

Nous qui soutenons le projet commun d’une Europe unie, regardons avec beaucoup d’inquiétude la crise de l’euro et les mesures d’austérité qui sont imposées par l’UE, la BCE et le FMI à des pays comme la Grèce. En particulier, la privatisation imposée de biens public, parmi lesquels les services d’eau, ne sont pas favorables au redressement de l’économie grecque et conduiront au mieux à une diminution de la dette pour une courte durée. On vend des composantes essentielles du service public qui, à juste titre, bénéficient d’un statut privilégié tant dans notre constitution que dans plusieurs traités européens. Le gouvernement fédéral a rappelé le statut privilégié des services d’eau allemands, ce qui est à l’opposé des tentatives répétées de la Commission Européenne en faveur de la libéralisation et de la privatisation.

Une remunicipalisation frauduleuse à Berlin

Category: Focus par pays et ville
Créé le samedi 27 octobre 2012 14:13

Derniers développements au parlement de la ville de Berlin qui ont eu lieu ce jeudi 25 octobre 2012.

La coalition SPD/CDU a accepté le rachat des 24,9% d’actifs de RWE dans la compagnie des eaux de Berlin pour 654 millions d’euros, alors que RWE a déjà amorti plus que la somme qu’il a payée en 1999. Ce prix élevé est basé sur une estimation du profit de RWE pour les 16 prochaines années jusqu’en 2028. Mais ce n’est rien comparé au termes du nouveau contrat avec l’autre partenaire privé, Veolia, qui, autant que nous le sachions, est signé pour 30 années supplémentaires.

Berliner Wassertisch

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 24 octobre 2012 21:46

La Berliner Wassertisch est un réseau local de représentants de différents groupes, initiatives et citoyens rassemblés autour du thème "L'eau appartient à tous -l'eau est un droit humain". En tant que réseau local, il lutte contre la privatisation partielle des sociétés d'eau de Berlin.

Renégociation de contrat à la Berliner Wasserbetriebe

Category: Nouvelles diverses
Créé le samedi 28 juillet 2012 20:35

Communiqué du Berliner Wassertisch.

Le 13 février 2011, un référendum d´initiative populaire ("Unser Wasser" = l´eau nous appartient) a été gagné par 666.235 Berlinoises et Berlinois. Il exigeait la divulgation des contrats de vente, secrets jusque là, de 49,90% de l’eau de Berlin. Cette victoire va provoquer le retrait de RWE et Veolia de la "Berliner Wasserbetriebe" (BWB, la société des eaux de Berlin).

EasyTagCloud v2.4 Free