19 items tagged "Grèce"

Résultats 1 à 19 sur 19

L'inclusion de EYDAP et EYATH dans le Superfond est inconstitutionnelle selon le 4e département du Conseil d'État grec

Category: Communiqués de presse
Créé le mardi 16 juin 2020 15:00

16 juin 2020

Par deux décisions historiques, juridiques et politiques majeures (1223/2020 et 1224/2020), le 4e département du Conseil d'État a déclaré inconstitutionnelles les dispositions de la loi 4389/2016, qui transférait la majorité (50,003%) des actions de EYDAP (Société des eaux d’Athènes) et EYATH (Société des eaux de Thessalonique) dans la "Hellenic Holdings and Property Company SA" (Superfond).

Les conseillers du 4e département du Conseil d'État ont décidé à l'unanimité que les allégations des parties requérantes (Syndicat des travailleurs EYATH et Fédération des travailleurs EYDAP) sur les dispositions de l'article 191 de la loi 4389/2016 sont fondées. Le conseil de surveillance de l'EESYP (Superfond), viole l'article 28 par. 2 de la Constitution et il est souligné que, selon la loi 4389/2016, après le transfert des actions à l'EESYP, le contrôle de EYDAP et de EYATH n’est plus du ressort de l'État grec et est tombé entre les mains de la Commission européenne et du mécanisme européen de stabilité, par l'intermédiaire de leurs membres présents dans le conseil d'administration de l'EESYP.

Cette décision du 4e département du Conseil d'État (qui, en raison de son importance, a été renvoyée à la session plénière du Conseil d’État pour un jugement final) est une grande victoire pour les travailleurs de EYDAP et EYATH, les citoyens et les mouvements pour l'Eau Publique. Une deuxième victoire après la décision 1906/2014 de la Session Plénière du Conseil d’État qui avait jugé inconstitutionnelle la transformation de EYDAP en société privée, et avait forcé le re-transfert de la majorité des actions du Hellenic Republic Asset Development Fund à l'État.

Cette décision du 4e département du Conseil d'État est un effondrement de la politique des mémorandums et des gouvernements qui l’ont appliquée, et surtout celui de SYRIZA, qui malgré les réactions, a procédé à l'inclusion de EYDAP et EYATH dans le Superfond par la loi 4389/2016, avec l'argument pourri - comme l'a prouvé le 4e département du Conseil d'État -, "que le contrôle des deux sociétés reste à l'État, puisque le Superfond est contrôlé par l'État". Il convient de mentionner ici pour mémoire que les conseillers juridiques du ministre des finances de l'époque, M. Tsakalotos, mais aussi (malheureusement) M. Benisis à l’époque PDG de EYDAP, étaient intervenus dans le procès devant le Conseil d’État contre l'appel des travailleurs de EYDAP et de EYATH.

Cette décision du 4e département du Conseil d'État intervient au moment où le gouvernement de la Nouvelle Démocratie tente de privatiser l’accès à l’eau et à l’assainissement. En fait, le ministre des infrastructures, M. Karamanlis (mais aussi le directeur de EYDAP, M. Sachinis), utilise actuellement les mêmes arguments que ceux des partisans de l'adhésion de EYDAP au Superfond : EYDAP serait sous le contrôle de l'État, l’accès à l’eau et à l’assainissement n'est donc pas privatisé quand le service est délivré aux particuliers par le biais d’un PPP.

Le mouvement pour l'eau publique remporte la seule victoire de la décennie contre les dispositions des mémorandums, mettant ainsi des obstacles substantiels à toute tentative de privatiser directement ou indirectement les biens publics et les services d'approvisionnement en eau, "droit humain fondamental essentiel à la pleine jouissance de la vie et de tous les droits humains".

Parce qu'ils prouvent une fois de plus que seule la bataille qui n'est pas livrée est perdue, les travailleurs de EYDAP et les citoyens d'Athènes doivent continuer à être unis dans la seule juste voie que nous avons tracée :

  • Accès à l’eau et à l’assainissement en toute transparence
  • Pas de PPP dans la gestion du cycle de l'eau
  • EYDAP entreprise publique au service de la société sans intérêts privés (Superfond, Paulson et autres)

Traduction du communiqué de presse de SEKES-EYDAP

Suez et la privatisation de EYATH

Category: Vidéos
Créé le samedi 2 juin 2018 21:21

La Web TV grecque MyPortal.gr a réalisé une interview de Fabrice Rossignol, directeur de Suez pour l'Italie, l'Europe Centrale et l'Europe de l'Est.

Durant cette interview, Fabrice Rossignol explique pourquoi Suez est intéressé par la privatisation de EYATH, la société des eaux de Thessalonique et sous quelles conditions. Un exercice de haute voltige...

En voici quelques extraits :

Réponse à la question 1 - Suez possède déjà 5,46% de EYATH, êtes-vous intéressé à acheter les 24% restants qui sont aux enchères ?

Déclaration d'organisations et mouvements pour une gestion coopérative de l'eau à Thessalonique par les citoyens

Category: Focus par pays et ville
Créé le jeudi 22 mars 2018 12:44

 

Citoyens de Thessalonique,

alors que les processus de privatisation de l'eau (EYATH, EYDAP) sont à nouveau en marche,
alors qu'il est clairement perçu que l'attribution de nos affaires à des tiers (partis politiques, gouvernements et pouvoirs de toutes sortes) ne peut apporter de solutions au bénéfice de tous,
il est temps pour nous de réaliser que si nous ne mettons pas la gestion de l'eau entre les mains des citoyens eux-mêmes, personne ne nous sauvera !

Le point sur l'eau en Grèce

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 24 janvier 2018 16:21

Thessalonique, le 24 janvier 2018

Le 15 janvier, le Parlement grec a voté une loi pour adopter la 3ème évaluation de la Troïka. Entre autres, la loi inclut le transfert des sociétés de distribution d'eau (51%) directement au Superfund. Lorsque le Superfund a été créé, l'idée était que toutes les sociétés publiques seraient transférées à une société holding qui serait une filiale du Superfund. En fait, le nouveau scénario est pire que le précédent.

Un jour seulement après le vote au parlement, TAIPED (HRADF) a annoncé l'actualisation de ses projets de privatisation, dont 24% d'EYATH (société des eaux de Thessalonique) et 11% d'EYDAP (société des eaux d'Athènes). Depuis le 3ème mémorandum, il était prévu de vendre 23% d'EYATH; qui est maintenant devenu 24%, laissant le public avec seulement 50% + une action.

En septembre 2016, le Syndicat des travailleurs d'EYATH a poursuivi la Cour Suprême pour la création du Superfund et le transfert d'EYATH à ce dernier. Cette affaire sera jugée à la fin du mois de février. Maintenant, nous cherchons à savoir si le recours 2016 est cohérent avec le transfert qui a eu lieu le 15 janvier ou si nous avons besoin d'un nouveau recours!

Les moyens indirects de privatisation des services d’eau en Grèce

Category: Focus par pays et ville
Créé le dimanche 11 juin 2017 18:19

Le lundi 22 mai 2017, a été publiée dans le Journal Officiel, une décision ministérielle très attendue intitulée: Approbation des règles générales sur l'établissement des coûts et la tarification des services d'eau. Méthodes et procédures pour le recouvrement des coûts dans les services d'eau.

La décision approuve, avec quelques petites modifications, une proposition mise en consultation publique en août 2016, contre laquelle des critiques et des réserves ont été publiquement exprimées par SaveGreekWater, ainsi que par plusieurs autres parties intéressées.

Cette décision (n° 135275, GG Β1751) oblige désormais les usagers des services d'eau à payer pour le recouvrement des coûts desdits services. L'eau est devenue une marchandise; les opérateurs fournissant les services d’eau ne se différencient plus des entreprises privées à la recherche de profits et d’accumulation du capital, bien que les services d’eau soient considérés comme des services publics.

Comment le nouveau Super-Fonds grec affecte les services de l'eau

Category: Focus par pays et ville
Créé le samedi 21 mai 2016 13:01

Avec ce communiqué de presse, SaveGreekWater essaie de rechercher quelles conséquences aura le projet de loi qui doit être adopté, sur les services de l'eau à Thessalonique (EYATH) et Athènes (EYDAP).

Comme John Locke, l'un des penseurs des Lumières, nous estimons que «les actions des hommes sont les meilleurs interprètes de leurs pensées». Après avoir adressé cette citation à ceux qui exercent le pouvoir ainsi qu’à ceux qui devraient les contrôler, nous considérons que l'une de nos «actions» devrait être d'informer nos concitoyens.

Dans un effort pour percer le vacarme des déclarations mensongères et dénoncer les dérives qui constituent aujourd'hui la «sphère publique» grecque, nous essayons avec ce communiqué de presse de rechercher quelles conséquences aura le projet de loi qui doit être adopté, sur les services grecs de l’eau; en effet, EYATH et EYDAP sont tous deux mentionné dans un article de l’annexe D du projet de loi qui établit, entre autres, un «Super-Fonds», intitulé Société grecque des Actifs et Participations S.A. (HCAP). 

Dans le projet de loi (article 198), EYATH et EYDAP apparaissent parmi les sociétés publiques qui seront transférés dans leur intégralité à EDHS (Société de Participations publiques S.A.) dans "une prochaine période de temps"; EDHS étant créé par ce même projet de loi et décrit comme l'une des filiales du nouveau Super-Fonds.

Critique de l'économie politique de l'eau et alternative collaborative

Category: Rapports et publications
Créé le vendredi 5 septembre 2014 22:22

Selon que l'on considère l'eau, et en général, l'accès à l'eau et l'assainissement, comme un bien commun, un bien social et un droit humain fondamental, ou à l'opposé, comme une marchandise et/ou un moyen permettant d'imposer les citoyens, la politique de gestion sera différente: elle sera privée, publique ou sociale, et reposera ou non sur la participation démocratique des citoyens et des travailleurs[1].

La gestion privée de l'eau existe dans le monde entier et ses conséquences sont maintenant connues: dégradation de la qualité de l'eau, augmentation des fuites d'eau, détérioration des infrastructures et augmentation des prix[1][2]. Les conséquences de la gestion publique, sociale ou communautaire, fondée sur la coopération entre les collectivités locales ou régionales, les coopératives, les syndicats et autres collectifs communautaires sont également connues: implication effective des citoyens, qualité renforcée des services et prix plus bas[1][3].

Le Président de l’Eurozone et Ministre des finances Néerlandais Dijsselbloem souffre d’une écrasante défaite dans la saga Grecque

Category: Nouvelles diverses
Créé le lundi 30 juin 2014 18:01

Communiqué de presse de l'EPSU

Bruxelles, 30 juin 2014 - La privatisation des entreprises Grecques de l’eau à Athènes et à Thessalonique a été suspendue. Ce sont les nouvelles rapportées aujourd’hui à l’Assemblée générale de la Compagnie des eaux de Thessalonique (EYATH). Les représentants des travailleurs ont applaudi le rapport selon lequel la privatisation en cours de l’entreprise publique est en conflit direct avec la décision du Conseil d’Etat qui a décrété que la privatisation de la Compagnie des eaux Athénienne, souhaitée par le Gouvernement Grec et accueillie par le Président de l’Eurozone et Ministre des finances Néerlandais Dijsselbloem, était illégale. Les travailleurs, leurs syndicats et une large coalition de mouvements sociaux avaient déjà organisé avec succès un referendum dans lequel 98% des voix de près de 220 000 personnes avaient dit NON à la privatisation, le 18 mai 2014.

Une déclaration de l’agence de privatisation HRADF (ou Taiped) indique que toute décision future de HRADF devra respecter la Constitution Grecque et la volonté du peuple. Suez et Mekorot n’ont pas encore présenté d’offre. C’est un signe de la nature juridique incertaine et de la réticence à s’engager dans une bataille locale prolongée avec les syndicats, les mouvements sociaux et les hommes politiques, qui ont tous soutenu le referendum.

Lettre aux postulants à l'achat d'EYATH après le référendum à Thessalonique

Category: Communiqués de presse
Créé le mercredi 21 mai 2014 19:40

Bruxelles, le 22 mai 2014

Aux sociétés postulant à l'achat d'EYATH, la Société de Thessalonique pour l'Eau et l'Assainissement:

Le peuple de Thessalonique a parlé, s'il vous plaît retirez votre offre

Une fois encore, nous vous écrivons pour exiger que vous retiriez votre offre pour l'achat d'EYATH, la Société de Thessalonique pour l'Eau et l'Assainissement. Le 18 mai, les citoyens de Thessalonique ont clairement exprimé leur forte opposition à la privatisation de la société publique de l'eau dans une consultation populaire. Le Non à la privatisation a recueilli le suffrage de 98% de 218000 votants.

Le gouvernement grec panique et menace d'arrêter les organisateurs du référendum sur l'eau à Thessalonique

Category: Nouvelles diverses
Créé le dimanche 18 mai 2014 10:11

La tentative du gouvernement grec de contrecarrer le référendum contre la privatisation de l'eau, en le qualifiant d'illégal, est un défi et montre le profond mépris du gouvernement pour les institutions démocratiques.

Les habitants de Thessalonique auront l'occasion de participer à une expérience unique dans une démocratie, ce dimanche, puisqu'ils sont invités à voter pour un référendum non officiel sur la privatisation de l'eau de la ville en déposant leurs bulletins de vote devant les bureaux de vote lors des élections municipales. Ce référendum a été approuvé à l'unanimité par toutes les municipalités qui composent la région de la deuxième ville du pays.

Mais le gouvernement en a décidé autrement: dans une circulaire adressée au procureur de Thessalonique, le ministre de l'intérieur demande au procureur de faire arrêter quiconque utilisera les registres officiels pour le référendum concernant la privation.

Lire la suite sur le site de Okeanews

right2water condamne le gouvernement grec pour entrave au référendum sur l'eau

Category: Communiqués de presse
Créé le samedi 17 mai 2014 10:49

Hier (17 mai 2014), le gouvernement grec, par une circulaire du Ministre de l'Intérieur G. Michelakis, a déclaré « illégal » le référendum sur l'eau en menaçant d'arrêter les organisateurs pour entrave au processus électoral (les élections locales se déroulant aujourd'hui même).

Les organisateurs de ce référendum qui avait été annoncé lors d'une réunion publique du mouvement « SOS eau », alors même que se déroulait l'audition pour l'initiative citoyenne européenne « right2water » le 17 février 2014, ont fait savoir qu'ils continueraient, même s'ils devaient courir le risque d'être arrêtés par la police. Les 11 maires de la région métropolitaine soutiennent le référendum et ont dénoncé dans des termes forts l'attitude du gouvernement. Cette attitude est indigne de la part de la Présidence de l'Union européenne, qui s'enorgueillit d'être le berceau de la démocratie.

Le référendum demande à la population de Thessalonique si elle souhaite que la compagnie d'eau locale EYATH passe dans des mains privées.

EPSU soutient le vote pour le NON lors du référendum à Thessalonique

Category: Communiqués de presse
Créé le mercredi 14 mai 2014 12:40

Water

Communiqué de presse – 14 mai 2014

La FSESP (EPSU) soutient le vote pour le NON lors du référendum de l’eau à Thessalonique et demande à Suez environnement d’en respecter le résultat

  • Référendum du 18 mai 2014 à Thessalonique sur l’avenir de la compagnie de l’eau
  • Campagnes de la coalition locale pour voter NON à la privatisation, NON à la reprise d'entreprise
  • Une équipe internationale d'observateurs suivra le référendum
  • Le gouvernement grec et la multinationale française Suez Environnement sont priés de respecter les résultats

Solidarité avec les militants de Thessalonique

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 16 avril 2014 22:19

Nos amis grecs et les militants de Thessalonique ont besoin de notre aide et de notre solidarité pour que l’eau reste dans les mains du public !

À Thessalonique une lutte contre la privatisation de l'eau est en cours. EYATH, la société publique d’eau et d'assainissement de Thessalonique, va être vendue dans le cadre du programme d'austérité de la Troïka (Commission Européenne, Banque Centrale Européenne et FMI).

Le projet de privatisation des services d'eau a soulevé une large résistance à Thessalonique. Dans le but de donner la parole aux citoyens, une assemblée générale du collectif SOS te nero (Sauvons notre eau) a décidé d'organiser un référendum populaire sur la privatisation de l'eau, qui se tiendra le dimanche 18 mai 2014, en même temps que le premier tour des élections locales.

"Ce référendum a un caractère populaire, et découle essentiellement de la volonté des citoyens de faire connaître leur opinion sur la gestion future des services publics de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement". (Association régionale des municipalités de Macédoine centrale, décision unanime du Conseil concernant le référendum local sur la privatisation de EYATH, 14 Mars 2014)

Le référendum est non contraignant, mais il est prévu que les investisseurs respectent le résultat du référendum s’il dit qu'ils ne sont pas les bienvenus.

Réponse du mouvement grec pour l'eau à Suez

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 19 février 2014 10:37

Une conférence de presse a été récemment donnée à Thessalonique par Diane D'Arras, vice-président exécutif senior de Suez Environnement - section Eau Europe Occidentale. Par cette réponse publique, le mouvement grec pour l'eau souhaite commenter ce qui a été dit afin de favoriser le débat public sur la question.

Chère Diane,

Tout d’abord, nous souhaitons déclarer que ce qui suit est basé sur ce que vous avez dit et répondu à la conférence de presse qui s’est tenue récemment à Thessalonique, tel que cela a été rapporté par la presse et les médias présents.

Malgré la tradition démocratique de votre pays natal et contrairement à vos déclarations à ce sujet, le fait que seuls certains journalistes et aucun des citoyens intéressés étaient au nombre des invités nous incite à douter que Suez tiendra véritablement compte de l’opinion des citoyens, tel qu’annoncé. D’autant plus que vous avez officiellement invité les membres élus du Conseil municipal à siéger au nouveau Conseil d’administration de la compagnie. Quelqu’un aurait pu poser des questions sur les implications qu’aurait une telle invitation, à part celle de contribuer à un faux sentiment de participation publique et de transparence. Malheureusement aucune de ces questions n’a été posée par les journalistes qui étaient dans la salle, dont le nom de certains figure sur la liste de paie de votre partenaire (HRADF) concernant l’offre d’acquisition TAIPED pour 51% des actions de la compagnie d’eau de Thessalonique (EYATH).

Comment vaincre: la bataille pour l'eau en Grèce

Category: Nouvelles diverses
Créé le jeudi 28 novembre 2013 18:48

Que faut-il pour qu’un mouvement gagne réellement? Les organisateurs de la campagne contre la privatisation de l'eau en Grèce partagent leur histoire et leur stratégie.

Le chemin vers la privatisation de l'eau en Grèce a été ouvert par l'entrée dans le marché boursier en 1999 des deux plus grandes compagnies d'eau, ce qui a conduit à l’arrivée de la multinationale française Suez. Mais c'est maintenant, avec l'accord de prêt entre le gouvernement grec et la troïka des bailleurs de fonds étrangers, que la véritable braderie va avoir lieu. Pour les citoyens assez patients pour lire l'ensemble du document, il y a une clause à la page 682 de la loi 4046/2012 qui inclut clairement dans la longue liste macabre des actifs à privatiser les deux plus grandes entreprises de l'eau de la Grèce, toutes les deux rentables: EYDAP (Athènes et sa région) et EYATH (Thessalonique et sa région).

Le gouvernement grec a des dettes, le gouvernement grec "régule" !

Category: Nouvelles diverses
Créé le samedi 12 octobre 2013 08:32

EYDAP

Désirant vendre EYDAP bon marché, le gouvernement grec est en train d'essayer de supprimer plus de 700 millions d'euros de dettes à l'entreprise. Le conseil d'administration de l'entreprise (contrôlé majoritairement par le gouvernement) abordera cette question dans la réunion des actionnaires (qui doit se tenir en octobre). De cette manière, la valeur de l'entreprise sera diminuée de la somme ci-dessus, la valeur de ses actions diminuera et les acheteurs potentiels pourront l'acquérir pour des queues de cerise.

un article de Argyris Demertzis publié dans le journal grec Eleytherotypia explique l'opération

Lettre aux postulants à l'achat de l'eau de Thessalonique

Category: Communiqués de presse
Créé le lundi 1 juillet 2013 11:22

La lettre ci-dessous (rédigée avec le mouvement de Thessalonique) a été envoyée aux investisseurs et entreprises qui souhaitent prendre part à la privatisation de la société des eaux de Thessalonique. Nous leur demandons de retirer leur offre puisqu'ils ne sont pas souhaités à Thessalonique. C'est un moyen simple et concret de soutenir les syndicats, les collectivités locales et le mouvement social en Grèce.

Nous ne voulons pas de vous à Thessalonique.

Merci de retirer votre offre d’achat.

Lettre ouverte au peuple français

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 13 mars 2013 20:35

Les tyrans ont toujours quelque ombre de vertu. Ils soutiennent les lois avant de les abattre. Voltaire, Catilina, acte I, sc. 5

Français, nos frères !

Le 19 février 2013, votre Président, François Hollande, s’est rendu dans notre capitale, à Athènes. « Notre message envers la Grèce est un message d’amitié profonde, de soutien, de confiance et de croissance », voilà ce qu’a dit votre Président et il appelé les entreprises françaises à investir…investir dans la terre et l’eau.

Hollande et Samaras parlent « d’investir » dans le domaine de la gestion des nappes phréatiques de la Grèce, ressources naturelles, qui sont protégées par la Constitution grecque, et qui n’appartiennent à personne d’entre nous, ni même au Premier Ministre, qui veut en faire commerce.

Initiative 136

Category: Focus par pays et ville
Créé le mercredi 24 octobre 2012 22:04

Key points of the proposal for acquisition of E.Y.A.TH. by its consumers.

The “Iniciative 136” was created by collectives, organizations and individuals who live in Thessaloniki and is addressed to all citizens. It has taken the initiative to coordinate the creation of a legal entity of social character, which will participate in public tender for the acquisition of 40% plus the management of E.Y.A.TH  (initials for Thessaloniki’s Water and Sewerage Company), claiming control of the water of the city for its own citizens / consumers, rather than a multinational company.

EasyTagCloud v2.4 Free